Solidaris encourage ses affiliés à se faire vacciner contre le coronavirus. Vous avez des difficultés pour vous inscrire ? Pour vous rendre au centre de vaccination ? Vous avez d’autres questions concernant la vaccination ? Nous sommes à votre écoute dans nos agences et via nos contact centers ! Retrouvez également le Certificat Numérique Européen Covid accessible sur le portail Masanté.

Province de Namur

Choix de région

​Le Centre de service social : une aide bienvenue et trop souvent méconnue

La Mutualité Solidaris met à la disposition des citoyens, affiliés ou non, un Centre de service social qui va notamment les informer sur leurs droits d’accès à des dispositifs d’aide.



Que l’on soit jeunes parents, travailleurs, demandeurs d’emplois, seniors ou même en difficultés familiales, de santé ou professionnelles, on peut faire appel au Centre de service social de la Mutualité Solidaris. « Il s’agit d’un service social généraliste, de première ligne, caractérisé par sa gratuité, son professionnalisme et son ouverture à tous », explique Marie-France Monnier, référent social à la Direction Service Social de l’Union Nationale des Mutualités Socialistes (UNMS).


Pour rappel, le  treizième Thermomètre de la Mutualité consacré à la sécurité sociale avait mis en évidence que 4 personnes sur 10 reconnaissent ignorer leurs propres droits en matière d'accès à des dispositifs d’aide. Elles affirmaient ne pas savoir où s’adresser pour les connaître.


Face à ce constat, Solidaris rappelle l’existence des Centres de service social.


« Au regard de la complexité sans cesse croissante de la réglementation, des changements fréquents et des nombreux domaines d’interventions, l’accessibilité et la transmission de l’information constituent un enjeu majeur. Les compétences de plus en plus éclatées et les dispositifs de moins en moins lisibles constituent autant de freins à la valorisation des droits des citoyens. Le Centre de service social informe chacun et chacune sur les droits sociaux, aide à s’y retrouver dans les méandres administratifs et offre un soutien aux familles », note encore Marie-France Monnier.


La confusion causée par des réglementations foisonnantes, changeantes et parfois peu claires (et donc diversement interprétées) ainsi que par les conditions toujours croissantes dans lesquelles se retrouvent certaines personnes compliquent fortement leur situation et leur accès aux droits. Etre perdu dans le dédale administratif signifie très concrètement ne pas pouvoir faire valoir ses droits, ni bénéficier d’un revenu mensuel permettant de vivre dignement en attendant une hypothétique régularisation de la situation administrative. L’aide apportée par le service social permet donc aux personnes de faire des choix éclairés, dans des moments parfois difficiles ou à des étapes importantes de leur vie.


Démarche volontaire

Le service se veut à l’écoute, via des permanences sociales ou des visites à domicile effectuées par des assistants sociaux. « C’est basé sur la démarche volontaire de l’usager. Les assistants sociaux examinent la demande et apportent l'aide sociale la plus adéquate, et ce dans la discrétion et le respect de la vie privée : du simple renseignement à l'analyse de situations beaucoup plus complexes. Ils peuvent informer, accompagner, orienter ou intervenir auprès d'autres organismes » ajoute-t-elle.

Les compétences des assistants sociaux concernent tous les aspects de la Mutualité, bien sûr, mais également tous les autres secteurs de la sécurité sociale. Cette connaissance transversale de la réglementation sociale permet aux assistants sociaux d’analyser la situation en tenant compte de tous les éléments et d’orienter l’usager vers d’autres services comme les administrations communales, le CPAS, des services de pension…


Qui peut avoir recours à ce service ?  

Toute personne peut solliciter l’aide d’un Centre de service social, sans aucune condition. Agréés et subventionnés par la Wallonie, ces centres sont ouverts à tous (affiliés et non-affiliés) et gratuits. Il n’est pas nécessaire d’être « en mauvaise santé » pour avoir accès à ce service.

Les domaines d’interventions sont très vastes et couvrent notamment les pensions, les reconnaissances d’handicap concernant les enfants et les adultes, les aides matérielles de l’AVIQ, le statut d’aidant proche, le maintien à domicile, l’octroi des mesures sociales, les enquêtes sociales pour la Fondation contre le cancer, les allocations de chômage, les maladies professionnelles…


« Faire valoir les droits sociaux est la mission première des assistants sociaux des Centres de service social », conclut Marie-France Monnier, argumentant que la plus-value des assistants sociaux réside dans leur capacité à disposer d’une vue transversale de la réglementation sociale et ainsi renseigner et/ou réorienter correctement les personnes.



Laurence Briquet - SudPresse - 04/06/2021

 

Plus d’infos : www.solidaris.be