Solidaris encourage ses affiliés à se faire vacciner contre le coronavirus. Vous avez des questions concernant la vaccination ? Vous avez reçu une invitation pour une dose supplémentaire de vaccin ? Nous sommes à votre écoute dans nos agences. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site jemevaccine.be. Retrouvez également votre Covid Safe Ticket sur le portail Masanté.

Province de Namur

Choix de région

Les maladies à risque

Une maladie qui peut être bénigne en dehors d'une grossesse peut représenter un risque important pour l'enfant : c'est le cas de la toxoplasmose, du cytomégalovirus, de la rubéole et de la lystériose. Si vous n'êtes pas immunisée contre ces maladies, une prise de sang toutes les 6 semaines permettra de détecter une éventuelle contamination en cours de grossesse et de prescrire un traitement approprié.

Par ailleurs, la grossesse peut être elle-même à l'origine d'une pathologie qui fait courir un risque à la mère comme à son enfant : diabète, hypertension ou infection urinaire, par exemple.

Par mesure de précaution, tout symptôme est à signaler à un médecin : ils peuvent être sans gravité mais aussi indiquer une maladie qu'il importe de traiter. Par ailleurs, la fièvre peut déclencher des contractions et une infection contaminer le fœtus. Là encore, consultez un médecin. Enfin, dès le début de la grossesse, suivez les conseils de prévention qui vous seront donnés par la personne qui assure votre suivi médical.

La toxoplasmose

La toxoplasmose est causée par un parasite : le toxoplasme. Cette maladie infectieuse, bénigne pour la femme enceinte, provoque un léger état grippal ou passe inaperçue.  Chez le fœtus, la toxoplasmose peut avoir de graves conséquences. Un test pratiqué en début de grossesse permet de savoir si vous en êtes protégée.

Le parasite de la toxoplasmose est présent dans la terre et chez certains animaux en contact avec la terre ou l'herbe.

Précautions à prendre dès le début de la grossesse

A table et dans la cuisine :

  • Toujours manger de la viande bien cuite car la cuisson détruit le parasite (pas de viande saignante ou d'américain cru…)
  • Laver soigneusement les légumes, les herbes aromatiques et éplucher les fruits, surtout s'ils sont consommés crus.
  • Se laver les mains avant chaque repas et après avoir touché légumes et viandes.

A la maison ou au jardin :

  • Mettre des gants pour jardiner (pour éviter le contact avec la terre et les plantes).
  • Eviter les contacts avec le chat, confier à quelqu'un d'autre le soin de changer sa litière et de désinfecter régulièrement son bac avec un désinfectant efficace.

La listériose

La listériose se transmet par une bactérie, la listeria. Cette maladie infectieuse bénigne pour la mère est très grave pour le fœtus. Les symptômes de la listériose, qui ressemblent à ceux de la grippe (forte fièvre, raideur de la nuque, fatigue intense…), doivent vous amener à consulter votre médecin immédiatement.

La prévention passe par des précautions alimentaires et des mesures d’hygiène :

  • Consommer les aliments bien avant leur date limite de consommation.
  • Surveiller la température du frigo qui doit être comprise entre 4° et 6°.
  • Se laver les mains le plus souvent possible.
  • Laver très soigneusement les légumes et les herbes aromatiques, peler les fruits (ne pas consommer de fruits qu’on ne peut pas éplucher).

La rubéole

La rubéole, généralement inoffensive et contractée pendant la petite enfance, se manifeste par une éruption cutanée avec démangeaisons et fièvre. Mais, si la rubéole est contractée au cours des dix premières semaines de grossesse, les conséquences peuvent être gravissimes, en particulier autour des 3e et 4e semaines de grossesse. Le risque disparaît après la 16e semaine.

En cas de suspicion de contamination, le diagnostic anténatal par prélèvement de sang fœtal permet de savoir avec certitude si le fœtus a été atteint ou non.

Environ 3 à 4 % des femmes adultes ne sont pas immunisées contre la rubéole. Le mieux, dès qu'une grossesse est désirée, est de vérifier si vous êtes porteuse des anticorps par une prise de sang. Si ce n'est pas le cas, votre médecin pourra vous conseiller de vous faire vacciner avant d'être enceinte. En effet, la vaccination contre la rubéole est interdite pendant la grossesse et même dans les semaines qui la précède car elle présenterait un risque pour le fœtus. Aussi, si vous n'êtes pas protégée contre la rubéole et que vous êtes déjà enceinte, évitez tout contact avec les enfants qui en sont atteints ainsi que les personnes de leur entourage.

Le cytomégalovirus

Le cytomégalovirus est responsable de malformations et d'infections qui se manifestent dans la période néonatale. Apparenté au virus de l'herpès, le cytomégalovirus est un virus présent dans la salive, les larmes, les sécrétions nasales, les urines et selles des tout-petits.

Le risque de contamination par le cytomégalovirus est donc plus important pour les mamans d'enfants âgés de moins de 3 ans vivant en collectivité (crèche, maternelle,…) ou pour les mamans qui ont un travail en relation avec les petits enfants.

On conseille aux femmes enceintes qui ne sont pas protégées :

  • si elles sont mères de jeunes enfants, de se laver soigneusement les mains à chaque fois qu'elles changent leurs petits.
  • d'éviter les bisous sur la bouche.
  • de désinfecter chaque jour le petit pot de bébé en portant des gants.
  • de ne pas partager le nécessaire de toilette avec le jeune enfant.
  • d'éviter de partager des couverts, etc.
  • de se laver soigneusement les mains lorsqu'elles préparent la nourriture et avant chaque repas.
  • de demander des mesures d'écartement, si elles sont en contact avec des enfants dans le cadre de leur travail.