Des courriers de retard de paiement de cotisations ont été envoyés à des personnes non-affiliées. Une erreur liée à un bug informatique. Solidaris présente ses excuses aux personnes concernées et les invite à ne donner aucune suite au courrier reçu. Plus d’infos

Mons - Wallonie Picarde

Choix de région

Les habitudes alimentaires de nos affiliés (septembre 2012)

​Solidaris - Mutualité Socialiste a sondé les habitudes alimentaires de ses affiliés :

Que pensent-ils du message de santé « Mangez au moins 5 fruits et légumes par jour » ?

Est-il connu, compris et mis en pratique ?

Quelles sont les raisons permettant d’expliquer une trop faible consommation de fruits et/ou de légumes ?

Vu les résultats, Solidaris - Mutualité Socialiste lance « Goûtez-moi ça ! », un nouveau programme de promotion de la santé pour favoriser l’accès de tous à une alimentation de qualité.

Quels sont les principaux enseignements de cette enquête* :

« Mangez au moins 5 fruits et légumes par jour » : un message connu, mal compris et dont la pratique laisse encore à désirer

Indéniablement, ce message de santé bénéficie d’une notoriété importante. Ainsi, 95 % de nos affiliés le connaissent, 63% le citent spontanément. Mais, ils ne sont que 46% à le mettre en pratique et seulement 36% dans les groupes sociaux modestes.

 

Pas assez de fruits et/ou de légumes? Pas le temps, pas bon, trop cher

Pour expliquer une trop faible consommation de fruits et de légumes, une raison est régulièrement invoquée par nos affiliés : le problème de goût, le fait de ne pas aimer les fruits et/ou les légumes. Deux autres raisons sont souvent avancées, avec de grandes différences entre les groupes sociaux : les problèmes de temps, raison n°1 pour les groupes sociaux élevés (GS 1-2), et le coût financier, raison n°1 pour les groupes sociaux modestes (GS 7-8). 

En ce qui concerne les légumes, 30% des personnes interrogées ne les aiment pas , 22% n’ont pas le temps, et 15% invoquent des raisons financières (trop cher).

Par rapport aux fruits, 43% de nos affiliés ne les aiment pas, 11% trouvent qu’ils sont trop chers. Le fait de ne pas y penser est cité par 26% d’entre eux.

Courses alimentaires : grandes et moyennes surfaces, hards discounts

Les grandes et moyennes surfaces sont les lieux d’achats alimentaires principaux : près de 80% de nos affiliés y vont au moins une fois par semaine. Les hards discounts sont aussi régulièrement fréquentés, surtout en période de crise, et par une population plus modeste.

Lieu de proximité, le marché est fréquenté au moins une fois par semaine par un cinquième de nos affiliés. L’achat direct auprès d’un producteur et l’autoproduction restent cependant marginales et peu accessibles.


Qu’est-ce qu’une « alimentation équilibrée », un « repas-plaisirs » ?

Pour plus de la moitié des personnes interrogées, « une alimentation équilibrée » est une « alimentation variée, diversifiée, le fait de manger de tout ». Un cinquième met en avant des aliments à favoriser, un quart des aliments à éviter.
Un « repas-plaisirs » est pour une grande majorité lié à la nature des aliments qui le composent (36%), à l’ambiance aussi.


Trop gros, bien, trop maigre… comment vous trouvez vous ?

Par rapport à l’image de soi, à la corpulence et à la connaissance de son IMC, il semble qu’il y ait des différences sociales. Ainsi, 54% des groupes sociaux supérieurs sont satisfaits de leur corpulence contre 37% des groupes sociaux inférieurs. 58% des personnes présentent un IMC « normal » parmi les groupes sociaux 1-2 contre 31% chez les GS7-8.

Quand ils ont un IMC normal, les groupes sociaux les plus faibles se jugent « plus sévèrement » que les groupes sociaux élevés : ils ne sont que 62% à se trouver « bien comme cela » contre 73% des GS1-2. Ils sont quasi 2 fois plus à se trouver «en léger surpoids » (32% versus 17%). D’autre part, ils s’estiment plus souvent «bien comme cela » alors qu’ils sont en surpoids (26% des GS7-8 contre 12% des 1-2) ou obèses (11 % contre 1%).

Face à ces constats, Solidaris - Mutualité Socialiste lance « Goûtez-moi ça ! », un nouveau programme de promotion de la santé pour favoriser l’accès de tous à une alimentation de qualité. Parrainé par Carlo de Pascale (fondateur de « Mmmmh ! » et chroniqueur culinaire à la RTBF), ce programme s’articule autour d’une priorité : permettre qu’une alimentation de qualité soit accessible pour tous les publics, quels que soient leurs revenus, niveau de formation et conditions de vie.

Des actions de terrain aux campagnes de communication, en passant par l’action politique, le contact avec les affiliés et les projets en interne (newsletter, distribution de légumes, ventes de fruits..), notre mutualité s’implique pour cet objectif de santé et d’équité sociale. « Goûtez-moi ça » propose des actions qui parlent avant tout des plaisirs en lien avec l’alimentation.

(*) L’enquête « Les habitudes alimentaires de nos affiliés » a été réalisée par le service marketing de La Solidaris - Mutualité Socialiste, en collaboration avec l’Institut de sondage Dedicated Research. 1000 affiliés de Solidaris - Mutualité Socialiste, âgés de 18 ans et plus, habitant en Wallonie, ont été interrogés.