Solidaris encourage ses affiliés à se faire vacciner contre le coronavirus. Vous avez des questions concernant la vaccination ? Vous avez reçu une invitation pour une dose supplémentaire de vaccin ? Nous sommes à votre écoute dans nos agences. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site jemevaccine.be. Retrouvez également votre Covid Safe Ticket sur le portail Masanté.

Pro Santé

EDITO - Le 25 mai : un choix crucial pour notre modèle social de santé ! (13/05/2014)

Dans moins d’un mois nous donnerons nos voix pour élire nos représentants au niveau européen, fédéral et régional. Des élections décisives, un vote crucial pour notre pays, notre sécurité sociale et notre système de soins de santé.

Ces dernières années la Belgique a été confrontée à l’une des crises les plus profondes de son histoire : crise institutionnelle mais aussi crises économique et des finances publiques, conséquences des excès de la finance.

Notre pays a été stabilisé au prix de réformes importantes concernant en particulier la Sécurité sociale et les soins de santé. Transfert de compétences aux Régions et Communautés – notamment en matière de prise en charge des personnes âgées en maisons de repos – et contribution importante de l’assurance maladie. Malgré ce contexte extrêmement difficile, l’accessibilité aux soins de qualité a pu être maintenue – voire améliorée pour certaines catégories de population – et la concertation avec les acteurs de la santé a été préservée. Il faut s’en réjouir.

L’avenir de notre modèle social de soins de santé est-il pour autant garanti ? Rien n’est moins sûr !

La nouvelle législature s’ouvrira dans un nouveau cadre institutionnel en matière de soins de santé et dans un contexte économique certes meilleurs, mais qui restera difficile.

Les prochains Gouvernements à tous les niveaux de pouvoirs seront confrontés à des arbitrages essentiels tant en termes de gouvernance qu’en termes socio-économiques qui façonneront l’avenir de notre sécurité sociale et de nos soins de santé :

  • Voulons-nous d’une Europe où les valeurs sociales ont autant d’importance que les valeurs économiques ou d’une Europe où le secteur de la santé est uniquement considéré comme générateur de dépenses publiques ?
  • Voulons-nous des moyens pour investir dans une assurance maladie obligatoire qui n’exclut personne ou préférons – nous donner davantage de place aux assurances privées accessibles aux plus nantis ?
  • Voulons-nous un modèle social où la concertation et la recherche du consensus sont des valeurs primordiales ou voulons-nous un modèle basé sur l’affrontement ?
  • Voulons-nous un Etat respectueux des corps intermédiaires ou d’une société où l’autorité politique fait et défait sans contre-pouvoirs ?


Sur toutes ces questions essentielles la lecture des programmes des différents partis tant au nord qu’au sud révèlent des clivages importants. Le 25 mai le choix de l’électeur sera crucial pour l’avenir de notre modèle social de santé.

Michel Jadot                                                                                                                       Alain Thirion
Président                                                                                                              Secrétaire général f.f.