Province de Namur

Choix de région

Le congé d'allaitement


Le congé d’allaitement est une interruption de travail qui prolonge le congé de maternité.

Il faut savoir que ce congé d’allaitement n’est que très partiellement protégé par la loi.

Il se prend bien souvent sans rémunération.

Le but de ce congé est bien sûr d’allaiter son bébé. Ce congé d’allaitement est généralement pris par les mères qui souhaitent nourrir leur enfant au sein.

Mais attention ! Il y a lieu de respecter certaines conditions et surtout de bien mesurer toutes les conséquences de votre choix.

Le congé d’allaitement : quels sont vos droits ?

Parfois, l’entreprise pour laquelle vous travaillez a établi une convention collective de travail (CCT) qui prévoit un droit au congé d’allaitement. Renseignez-vous bien toutefois : la CCT ne prévoit généralement aucune rémunération durant cette période. Le paiement du salaire est purement et simplement suspendu.

Si aucune CCT n’existe dans votre entreprise ou si elle ne prévoit pas le droit au congé d’allaitement, vous pouvez encore trouver un accord avec votre employeur sous forme de congé sans solde (sans rémunération) pour allaiter votre bébé.

Quelle est la durée du congé d’allaitement ?

Le congé d’allaitement ne peut dépasser 5 mois à partir du jour de l’accouchement. Si vous allaitez votre enfant au-delà de cette période, il y aura peut-être une solution grâce aux pauses allaitement ou du côté du crédit-temps.