Province de Namur

Choix de région

​Des ateliers pour viser le « Zéro déchet »

Conscientes des enjeux actuels, les Femmes Prévoyantes Socialistes ont lancé, à Charleroi, des animations sur le thème « Zéro déchet ». Lieux d’échange et de partage, ces ateliers proposent une réflexion sur nos modes de production des déchets et sur les améliorations à apporter pour en produire moins. Explications…

 

Produire moins de déchets, c’est un des grands enjeux de la planète. Conscientes de cette mission dans laquelle chacun doit s’impliquer, les Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS) de Charleroi ont lancé des ateliers pour sensibiliser le grand public à cette problématique. « La réflexion et la proposition « Zéro déchet » sont venues suite à notre travail mené depuis très longtemps sur l’alimentation avec une animation appelée « Goutez-moi ça » », explique Sarah De Baets, animatrice aux FPS de Charleroi. 

« Il s’agit d’un module d’animation, pour adultes, en deux séances qui a pour objectif d’informer et de sensibiliser aux enjeux et à l’accès à une alimentation de qualité. L’idée étant de permettre aux participants/tes d’être acteurs/actrices de leur propre santé, en lien spécifique avec l’alimentation », ajoute-t-elle. 

Tendances actuelles

De fil en aiguille, le sujet des déchets a été abordé. « Notre profession d’animatrice nous permet d’évoluer dans notre travail. Nous réagissons aux tendances actuelles comme la permaculture, les films, émissions ou documentaires qui traitent ce sujet, les jardins partagés, les incroyables comestibles, les collaborations externes avec d’autres partenaires locaux et/ou nationaux… tout en proposant des débats et des échanges dans les groupes dans lesquels nous proposons nos animations. Raisons pour lesquelles nous répondons aux demandes des participants », note encore Sarah De Baets.

Dans un second temps, des animations « Fabrication des produits ménagers naturels » ont été lancées. Les objectifs de ces animations sont de sensibiliser au décryptage des étiquettes des produits d’entretien afin de développer l’esprit critique des consommatrices/teurs qui apprendront à faire des liens entre les produits qu’ils utilisent et leur impact sur la santé et l’environnement. 

Des alternatives sont également proposées avec la fabrication de ces produits naturels.

« Dans la démarche d’éducation permanente qui est la nôtre, il nous semble primordial de rendre la thématique de l’environnement accessible au plus grand nombre de femmes et d’hommes et de fournir à tout un chacun les outils nécessaires à une réflexion critique et argumentée », précise encore l’animatrice.

Lieu d’échange

Ces éléments leur ont donc donné l’impulsion de fouiller un peu plus loin et d’arriver à une démarche d’animation liée au « Zéro déchet …ou presque ».  

« C’est un sujet que j’aime particulièrement car j’y suis sensibilisée et, au fil du temps je m’y suis bien formée. L’animation « Zéro déchet …c’est zéro déchet » ... ou presque parce que vous débutez. C’est un lieu d’échange participatif qui permet de se poser, de réfléchir et de réaliser un tour d’horizon à la maison, d’analyser nos habitudes de consommation. Avec le groupe, nous faisons le point sur la question.  Nous réfléchissons ensemble à nos propres modes de production de déchets à la maison et aux perspectives de changements et habitudes. Nous partageons ensemble nos habitudes de consommatrices/teurs et nous évoluons vers une prise de conscience », explique Sarah De Baets

« Nous évoquons alors des pistes d’actions concrètes, réalisables en fonction des moyens de chacun. Nous proposons également de leur partager des défis à réaliser les uns après les autres car passer au « Zéro déchet », ce n’est pas facile. Et s’il nous reste un peu de temps, on réalise une recette Zéro déchet ou on fabrique du produit vaisselle, par exemple. Ce cheminement s’est réalisé grâce à notre travail de terrain avec les partenaires comme l’intercommunale TIBI ou les collaborations avec les CPAS ou les Espaces Citoyens (maisons de quartier émanant du CPAS) dans et avec  lesquelles nous proposons très régulièrement des animations », conclut-elle.

Laurence Briquet – Sud Presse – 25/05/2019

A noter : si le sujet vous intéresse, http://www.femmesprevoyantes.be/wp-content/uploads/2017/12/Etude2017-ecofeminsime-web.pdf 

ou https://www.famillezerodechet.com/ ou http://raffa.grandmenage.info/ ou encore le livre « Zéro déchet » de Béa Johnson (Edition Poche)

Plus d’infos : tél : 071/507.819 ou 071/507.821 – fps.charleroi@solidaris.be
Facebook : Fps régionale de Charleroi​

La règle des 5R (abordée lors des animations) :

  1. Refuser ce dont on n’a pas besoin
  2. Réduire ce dont nous avons besoin et ne pouvons pas refuser
  3. Réutiliser ce que nous consommons et ne pouvons ni refuser, ni réduire
  4. Recycler ce que vous ne pouvez ni refuser, ni réduire, ni réutiliser
  5. Rot (en anglais) qui veut dire composter les restes.