​​​​​
N’avalez pas tout ce qu’on vous raconte !

Vidéos de décodage des publicités pour les médicaments

Vous aimez la censure ? Ça tombe bien, nous non plus !

Voici la campagne vidéo que vous auriez pu ne jamais voir…

 

Pourquoi ? En juin 2018, dès la diffusion du 1er épisode (Instant magique), Solidaris était attaquée en justice par Bachi, une association représentant l’industrie pharmaceutique. C’est son rôle de lobbyiste, mais nous avions bien l’intention de nous défendre jusqu’au bout ! C’est un véritable choix de société que les juges devaient trancher. 

Après un an de procédure, la Cour d’appel nous a donné raison et nous sommes plus qu’heureux qu’elle ait choisi de privilégier la santé du plus grand nombre plutôt que les intérêts économiques d’une poignée d’entreprises florissantes. 

Voici donc les vidéos (dé-)censurées.​ 

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux épisodes en primeur !​​


 
​​​Instant magique Le bon goût fraise
​​​​​
​​​​​
​​​​​​


 

Pourquoi cette campagne ?

Pour Solidaris, la publicité pour les médicaments devrait être interdite (signer la pétition)​ parce que ce ne sont pas des produits comme les autres.

Malheureusement ce n’est pas le cas : les firmes pharmaceutiques ont l’autorisation de diffuser des pubs pour les médicaments ! Et comme la réglementation n’est pas stricte, elles font passer des messages souvent peu nuancés et parfois trompeurs ! En jouant par exemple sur les mots, les goûts et les couleurs, ou en insistant sur les effets bénéfiques et en taisant - ou presque - les effets secondaires…

Solidaris diffuse des capsules vidéo qui décodent avec vous les stratégies marketing des publicités pour les médicaments.​ A chaque épisode de la série, de nouvelles aventures de la famille Padupe aux prises avec les stratagèmes de Marc Dividende, Directeur marketing de chez PharmaCorp…

Inscrivez-vous ici pour recevoir les nouveaux épisodes en primeur !​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

​​​
Notre pétition
Pour Solidaris, la publicité pour les médicaments devrait être interdite​ ​parce que ce ne sont pas des produits comme les autres.
​Malheureusement ce n’est pas le cas : les firmes pharmaceutiques ont l’autorisation de diffuser des pubs pour les médicaments ! ​