Solidaris estime important de vous rappeler que, même en période de crise, nous ne vous demandons jamais d’information financière par téléphone. Ne communiquez donc jamais votre code bancaire à un tiers.

Centre, Charleroi et Soignies

Choix de région

Baromètre Confiance & Bien-être - Belgique vs France

​Des craintes communes concernant l’environnement, l’avenir et la santé
des proches.

Pour cette 2e édition du baromètre « Confiance & Bien-être », Solidaris a travaillé en collaboration avec la mutuelle française MGEN (Education Nationale). Les deux mutuelles ont donc pris le pouls de la société belge francophone et de la société française, sondant leur confiance et leur sentiment de bien-être. Pour Solidaris et la MGEN, acteurs de protection sociale, ce baromètre a pour objectif de mieux comprendre la manière dont la population vit et ressent l’évolution de la société et du vivre-ensemble.

Le baromètre « Confiance et Bien-être » a été réalisé par l’Institut Solidaris. 913 belges francophones et 992 Français ont participé à cette enquête. L’étude a été réalisée en septembre 2016 dans un contexte marqué par le terrorisme et la défiance dans la gouvernance politique traditionnelle (Attentats, Brexit, élection présidentielle américaine…).

Ce baromètre dresse donc un état des lieux dans chacun des deux pays mais nous permet aussi de comparer la situation belge avec celle de la France en 2016.

Concrètement, quels sont les résultats marquants de cette comparaison ?

Ce baromètre met en lumière la Ce baromètre met en lumière la perte de confiance commune envers les institutions mais également le sentiment que ces institutions, en plus de ne pas pouvoir agir concrètement sur la vie des citoyens, vont de moins en moins les protéger – notamment en terme de sécurité sociale, de terrorisme ou de mondialisation. Tant pour les citoyens belges que français, la défiance est donc de mise en ce qui concerne les organisations plus structurelles, éloignées des préoccupations des citoyens (entreprises, banques, gouvernants et partis politiques).

En revanche, pour les Belges et pour les Français, la confiance est bien plus forte envers les acteurs qui leur sont proches (famille, amis, médecin…).

Sur les questions de santé, les Belges sont plus nombreux que les Français à penser qu’ils ont suffisamment de professionnels de santé et d’hôpitaux dans leur région (72,7% vs 63%) ainsi qu’à estimer que le système de santé dans leur pays est d’excellente qualité (73,9% vs 66,8%) et adapté à des gens comme eux (72,5% vs 67,8%).

Concernant l’avenir, plus encore que les Belges, les Français ressentent que la qualité des soins est menacée pour des raisons de coût. Pour rappel, cette enquête a été réalisée en septembre 2016. Les Français n’ont donc pas attendu que le thème de la Sécurité sociale soit au cœur des débats de la présidentielle pour s’inquiéter de son financement.

En matière de perception du monde du travail, les Belges comme les Français voient en leur travail une source de bien-être (près de 60% des individus) et sentent qu’ils font un travail utile à la société (près de 2 citoyens sur 3).

Les Français se plaignent plus de vivre dans une mauvaise ambiance de travail (64,3% vs 52,9%). Ils sont aussi moins nombreux que les Belges à dire qu’ils vivent de bonnes relations avec leurs supérieurs et que la hiérarchie manifeste de la considération pour ce qu’ils font (29,8% vs 39,8%).

Enfin, ce baromètre souligne aussi les craintes exprimées quant à l’avenir. Notons que le top 3 des principales craintes (18 items dans l’enquête) est le même entre les deux pays :

  1. L’inquiétude quant à la dégradation de l’environnement se place en n°1 en étant toutefois plus marquée pour les Français (83%) que pour les Belges (77%) ;
  2. Pour 3/4 des 2 échantillons, on trouve ensuite la crainte pour l’avenir de ses enfants ou petits-enfants ;
  3. Enfin, deux tiers des individus interrogés sont inquiets pour la santé de leurs proches.

Soulignons que les craintes exprimées vis-à-vis du terrorisme sont plus fortes, de 8 points, pour les Français (66,9% vs 59,3% pour les Belges).

Ce baromètre nous montre que les difficultés que nous rencontrons sont profondément mondialisées et dépassent très largement les frontières. Pour finir sur une note optimiste, des deux côtés de la frontière, nous sommes 70% à être très confiants dans nos capacités personnelles à réussir nos projets.

Tous les résultats du Baromètre Confiance & Bien-être sont Tous les résultats du Baromètre Confiance & Bien-être sont disponibles en ligne.