Solidaris estime important de vous rappeler que, même en période de crise, nous ne vous demandons jamais d’information financière par téléphone. Ne communiquez donc jamais votre code bancaire à un tiers.

Brabant Wallon

Choix de région

Solidaris organise Les 4èmes « Solidarités »

 

​Le plus grand évènement engagé et rassembleur en Belgique francophone

Les 7 et 8 septembre 2013, Solidaris étonnait en organisant la première Fête des Solidarités. Ce que d’aucuns ont qualifié de « fête de l’huma à la belge » était surtout une vision parfaitement intégrée et assumée de Solidaris, dans son rôle d’acteur social et citoyen de premier plan.

A 4 jours de l’ouverture des portes, alors que le sold-out de la journée du samedi semble se confirmer (le record des 36.000 personnes de 2015 devrait être dépassé !) le slogan des Solidarités « pour une société plus juste, plus ouverte et plus solidaire », n’a jamais résonné plus fort en regard de l’actualité.

A l’heure où certains voudraient réduire les mutuelles à une fonction strictement administrative de « rembourseur », Jean-Pascal Labille (Secrétaire Général de Solidaris) réaffirme : « qu’une des missions essentielles des mutualités consiste à améliorer le bien-être d’une population qui, c’est une réalité,  en a de plus en plus besoin. Et incontestablement, le bien-être passe par des moments de fêtes et de partage, par la culture, le débat et les rencontres » .  

« Pour créer du vivre ensemble, il faut d’abord mélanger les gens et donc les genres ! Alors que les offres culturelles sont de plus en plus ciblées et segmentées, nous présentons une affiche qui attire autant les fans de chansons françaises, ceux du HipHop, de la World musique ainsi que les enfants. Aujourd’hui, une rencontre entre un inconditionnel d’Alain Chamfort, un fan de Nekfeu et une maman qui emmène ses enfants voir Kids United, ça n’arrive qu’aux Solidarités. Et cette rencontre, elle n’a pas de prix  » confie Jean-Pascal Labille.

Les Solidarités, c’est donc définitivement bien plus qu’un Xème festival. A côté des 30 concerts, les festivaliers (appelés « les Solidaires ») pourront goûter à la saveur délicieusement épicée de l’engagement sociétal au travers de très nombreuses activités et animations. 

Passage en revue en 6 points solidaires :

1/ Les Solidarités, une fête HORS TTIP.

 

Pourquoi ? Parce que nous pensons que le CETA et le TTIP, les deux traités de libre-échange qui font l’actualité en ce moment, ne respectent pas les valeurs que nous défendons. En tant qu’acteur social et culturel, nous refusons que ces traités ouvrent la porte à une disparition absolue du financement public de la culture, ce qui serait le premier pas vers sa marchandisation.

Au programme : Retrouvez le CNCD-11.11.11 et Solidaris sur le stand #STOPTTIP pour aborder ces questions tout en s’amusant ! Tir aux poulets au chlore, messages de sensibilisation sur les 3 écrans géants, invitation à la manifestation nationale du 20 septembre à Bruxelles.

2/ Le plus grand village associatif de Belgique.

Pourquoi ?  Parce que plus que jamais, la société a besoin d’engagements forts, et de tous ceux qui font bouger les lignes. A l’heure où l’obsession de la rentabilité financière devient la norme, lorsque les états désinvestissent le non-marchand au profit de la finance, à l’heure où l’on paie cruellement les effets d’une société qui a sous-investit dans les secteurs de la culture et de l’éducation, il est primordial de mettre en lumière et en contact ces acteurs de la société civile qui agissent dans les structures associatives, les ONG et l’éducation permanente.

37 structures (asbl, ONG), sur 3.220 M2 de stands couverts, animées par 1.088 travailleurs du secteur, feront vivre le Village des Associations, le cœur des Solidarités :

les RESTOS DU CŒUR, les territoires de la mémoire, l’AVIQ (ex AWIPH), Latitude Jeunes, SOL SOC, ALZHEIMER Belgique, AMNESTY INTERNATIONAL, L’ASSOCIATION BELGO PALESTINIENNE, la Confédération des Organisations de Jeunesse, la CSD, REVIVRE CHEZ SOI, OXFAM, PRESENCE ET ACTIONS CULTURELLES, UNIA (Centre pour l'égalité des Chances), les FPS, COF asbl (réinsertion), le CAL, la MAISON ARC EN CIEL, la FGTB, CHILD FOCUS, Espace senior, le CONSEIL DE LA JEUNESSE, l’ASPH, MEDENAM (inclusion sociale et lutte contre la pauvreté), GARANCE, MANIFIESTA, MEMISA (coopération au développement), FOLISABELLE, YALLA ! En avant !, ACMJ, CREACIRQUE, CRECCIDE, EXCEPTE JEUNES, les FAUCONS ROUGES, la LIGUE DES FAMILLES, PLAN Belgique, UNICEF.

Près de 100 activités et attractions seront au programme (le menu ci-dessous).

3/ Trois grands FILMS, une pièce de THEATRE et des DEBATS pour 2 thèmes centraux : l’environnement et le partage des richesses.

 

Les Solidarités, c’est aussi un moment de réflexion et d'échanges pour comprendre les grandes thématiques qui animent la société d'aujourd'hui et façonneront celle de demain.

Logiquement placé dans le village des associations, le Magic Mirrors se transforme, le temps d'un weekend, en un espace de rencontres et de discussions où simples curieux, intellectuels, économistes, philosophes et acteurs de la société civile se rencontrent, échangent, décryptent et critiquent les actualités du moment afin de permettre au plus grand nombre d'en saisir tous les enjeux et de construire un monde de tous les possibles.

Cette année, cinéma, débats et théâtre résonneront à l'unisson. Mouvements citoyens, transitions pour l'avenir, mais aussi partage des richesses, lutte contre les inégalités économiques et sociales seront les fers de lance du Forum Solidaris.

La journée du samedi sera consacrée à la question de l'Environnement.

Le film "Demain", diffusé en ouverture du festival, a opéré une résonnance positive auprès des citoyens du monde entier mais comment alors concrètement faire bouger les choses ? De cette projection découlera un débat " Après demain on fait quoi ? " réunissant Arnaud Zacharie (secrétaire général du CNCD-11.11.11), Olivier de Schutter (ancien Rapporteur aux Nations-Unies pour le droit à l'alimentation) et Marc de la Ménardière (Porte-parole du mouvement Colibris et co-réalisateur du documentaire "En Quête de Sens"), pour décrypter la situation d'aujourd'hui et analyser la place des initiatives citoyennes comme potentiels leviers de changement.

En Belgique aussi, la transition est en marche. De nombreux acteurs s'unissent et se mobilisent tous les jours au travers de projets alternatifs, que ce soit pour développer un autre modèle, favoriser une économie plus sociale et solidaire, ou encore s'engager vers plus d'égalité. Tout cela pour permettre et garantir un futur durable pour demain. Cinq initiatives citoyennes seront notamment présentées au travers de cinq thématiques : l'alimentation, les échanges et services, la mobilité, l'économie ou encore l'éducation.  Influences végétales : Sylvie Deschampheleire et Xavier Anciaux (Hemptinne) // - Repair Café : Sophie et Emilie Windels (Liège)  // - Le Coursier wallon : Jérôme Robert (Namur) et Olivier Bringard (Mons) // - Lumsou : Brice Ryckaert et Nicola Virone (Namur) // - Les Erables : Catherine Cremers (Liège)

Cette journée se clôturera avec la projection du film "En Quête de Sens" véritable voyage initiatique semeur d'espoir.

Le dimanche, Inégalités et répartition des richesses seront abordées au travers d’un film, un débat et une pièce de théâtre.

La matinée mêlera action directe et lutte sociale avec la projection du film  « Merci patron ! » de François Ruffin. S'ensuivra dans l’après-midi, un débat sur la question du partage des richesses « L'argent ne fait pas le Malheur mais il y contribue : entre les paradis fiscaux réservés à 1 ou 2% de la population et l’enfer de la pauvreté pour au moins 50% des autres, peut-on réduire les écarts ? » qui réunira Paul Jorion, essayiste belge et Etienne de Callataÿ, économiste. Alors qu’aujourd’hui 62 personnes possèderaient autant que 50% des habitants de la planète (source : ONG Oxfam) ne faut-il pas (re)penser un système créateur de plus d‘égalité ? Audrey Vernon clôturera cette journée avec sa pièce de théâtre « Comment épouser un milliardaire ? » , véritable one woman show qui détaille les rouages d’un monde toujours plus mondialisé.

4/ Une fête 100% « Dites-moi bonjour » !

 

Depuis le mois de juin, Solidaris a initié avec une vingtaine d’entreprises nationales une vaste action citoyenne dont l’objectif est aussi simple qu’essentiel : (re)donner aux gens le goût de se dire bonjour.

Elles sont aujourd’hui plus de 60 et, chaque semaine, de nouvelles entités rejoignent le mouvement. C’est donc tout naturellement que Les Solidarités seront porteuses de ce message. Tous les bénévoles qui font vivre la fête arboreront le badge, et l’organisation en distribuera plus de 5.000 au public. Des animateurs déambuleront dans le public pour les pousser à cette démarche aussi simple qu’essentielle.

5/  Le saut’lidaire : pour s’envoyer en l’air au profit des associations

Une des nouveautés 2016 sera incontestablement le saut à l’élastique du haut d’une grue de 60 mètres de haut et placée sur les sommets de la Citadelle. Cela n’aurait pas de sens si on n’y ajoutait pas une dimension solidaire. Quand ailleurs, les gens paient entre 60 et 90 € pour booster leur adrénaline, aux Solidarités, on tente sa chance en prenant un billet de tombola de 2 € qu’on décide en âme et conscience de donner à une association. Les montants perçus leur seront intégralement reversés. Toutes les heures une quinzaine de « chanceux » seront invités à faire le grand saut.

Faites des solidarités !

Comme l’année passée, et cette fois en partenariat avec la Loterie Nationale, nous aurons la joie d’inviter gratuitement des structures qui, au quotidien, prennent en charge un public moins favorisé et qui n’ont pas les moyens de s’offrir les entrées. Cette année ce seront près de 200 pass qui seront offerts à ces associations (Le CIRE / DGDE / Foyer de Burnot / Foyer de l’espérance, La Bastide / Le Foyer Galopin, La voix des sans-papiers / Collectif citoyens solidaires de Namur / JP MARIE / Clair Val de Suarlée…) .  Il va de soi que les Solidarités sont aussi partenaires de l’article 27. En 2015, plus de 100 personnes avaient bénéficié des pass au tarif ultra réduit.

A la veille de la 4ème édition des Solidarités, Solidaris poursuit avec force et vigueur son objectif de départ : proposer à tout le monde, sans limite d’accessibilité financière, un moment et un lieu de rassemblement populaire, de réflexion, de rencontre, de vivre, mais aussi de faire ensemble. Rendez-vous les 27 et 28 août à Namur pour fêter ensemble Les Solidarités.

Contact presse : Martin Wauthy 0476/31 36 50

 

PROGRAMME COMPLET DES ACTIVITES DU VILLAGE DES ASSOCIATIONS

Jeu de l’oie géant : Venez tester votre mémoire pour comprendre les difficultés rencontrées par des personnes souffrant de déficit cognitifs - Expositions photos (Amnesty – ABP, SOLSOC, …) - Activité musicale Hors du commun organisée par l’AVIQ - Cannabis talking club - Exposition « People Advisory Explicit Music » vous montrera comment la censure s’exerce sur le monde musical mais aussi comment celui-ci lui résiste - Profitez de la distribution de kit de résistance face aux idées de l’extrême droite, des Quizz, face switch, boites à questions etc. Ce sera aussi l’occasion de s’informer sur ses droits en cas de discriminations dans sa vie quotidienne - Détournement d’affiches publicitaires, échanges sur la simplicité volontaire, confection de produits d’entretien naturels, mise en situation d’une personne sourde, jouer au kicker de l'inégalité au stand Oxfam - « Reboussolons-nous! » : un jeu de piste qui vous emmène à travers le site du festival et vous interroge sur les bouleversements civilisationnels en cours - Une pièce de théâtre « les Inouïs» (Cie Théâtre d’un jour), spectacle sur le parcours de réfugiés jouée dans un camion côté Maquis. La pièce est suivie d’un débat, les enfants, aidés par des animateurs, vous fabriqueront et vendront des smoothies au bénéfice des Resto du cœur - Animations autour du permis automobile, mais également test de la voiture tonneau et essai des lunettes spéciales alcool - Animations de lutte contre l'homophobie et sensibilisation à la diversité des orientations sexuelles et d'identités de genres - Invitation à devenir volontaire chez Child Focus - Venez-vous prendre en photo devant notre photomaton, découvrir notre guide anti-arnaques pour consommer malin - Jouez à notre jeu vidéo de Memisa! Il met en évidence le parcours d’une femme enceinte, vivant dans une zone reculée en Afrique, qui doit atteindre l’hôpital le plus proche pour accoucher - Mais aussi : Cours de danse Ragga/Dancehall, des blinds test musicaux, le Concert d’Undercover (coverband), un cours de danse afro urbaine, le concert de Broadway (Rock & pop cover band) - Un débat “Syndicat sans langue de bois”, le spectacle  “Les escaliers sont en papier” (Cie théâtre Coeur de terre), concert des “Fanfoireux”,  du “Quintet Jazz Sam Gerstmans”, de “Roda de Samba”, des spectacles de magie - Un autre débat sur la simplicité Volontaire (animé par les Amis de la Terre) & Atelier créatif “Affiche tes idées” (animé par la Croix-Rouge de la Jeunesse) - Une animation sur la surdité “Signe-moi un rêve” - Un atelier créatif “Affiche tes idées” (animé par le FIEJ) – Une animation de rue “Ma prison” - etc.

PROGRAMME DU FORUM

SAM 27 août :

  • De 10H30 à 12H40 : Projection du documentaire "Demain" de Cyril Dion et Mélanie Laurent
  • De 13H40 à 15H10 : Débat "Après Demain on fait quoi ?" avec :
    • Arnaud Zacharie :
    • Olivier de Schutter :
    • Marc de la Ménardière :
  • De 16H à 17H25 : Projection du documentaire "En Quête de Sens" de Marc de la Ménardière et Nathanaël Coste

DIM 28 août :

  • De 10H30 à 12H40 : Projection du documentaire "Merci Patron ! " de François Ruffin
  • De 13H20 à 14H30 : Débat "L'argent ne fait pas le Malheur mais il y contribue : entre les paradis fiscaux réservés à 1 ou 2% de la population et l’enfer de la pauvreté pour au moins 50% des autres, peut-on réduire les écarts ? "
    • Etienne de Callataÿ :
    • Paul Jorion :
  • De 15H30 à 16H50 : Spectacle, one-woman show "Comment épouser un milliardaire ?" d'Audrey Vernon.