Brabant Wallon

Choix de région

Femmes et contraception (mars 2010)

​Depuis toujours, Solidaris - Mutualité Socialiste et ses ASBL s'investissent dans des actions de prévention et d'information. Qu'il s'agisse de sécurité routière, de campagne de promotion des dépistages, de promouvoir une alimentation saine,… notre but est toujours le même : accorder au plus grand nombre les moyens de veiller à son bien-être. Il est incontestable que la contraception, et de manière plus large la sexualité est un domaine qui touche au bien être de notre public.

Les résultats présentés ci-dessous sont issus d'une enquête ayant pour thème la contraception. Dans le cadre de cette étude, 818 enquêtes ont été réalisées en Wallonie et à Bruxelles auprès d'un échantillon représentatif de femmes francophones âgées de 14 à 55 ans.

Constats issus de l'étude

88% des femmes pensent que la contraception a joué un rôle très important dans la libération des femmes
Le frein le plus important à l'utilisation d'un moyen contraceptif est le prix. 55% des femmes interrogées déclarent que c'est cher.
En moyenne les femmes ont utilisé un moyen contraceptif pour la première fois à l'âge de 17 ans et demi.
Plus d'une femme interrogé sur trois (37%) a déclaré avoir connu une grossesse non planifiée. 13% des femmes interrogées et actives sexuellement ont déjà eu recours à l'avortement. 22% à la pilule du lendemain, pour cette dernière la proportion monte à 40% chez les moins de 30 ans.

La pilule : symbole de liberté

88% des femmes indiquent que la contraception a joué un rôle très important dans la libération des femmes.



La contraception est donc considérée comme un symbole très emblématique de la liberté de la femme au même titre que l'accès au travail (84%) et au droit de vote des femmes (82%).  

Toute première fois … toute, toute première fois

La pilule reste de loin le premier moyen contraceptif utilisé (55% dont 78% chez les jeunes de 20 à 30 ans). En moyenne, les femmes ont déjà essayé 2 moyens contraceptifs (notamment le préservatif !).
L'âge moyen du premier recours à la contraception tourne aux alentours de 17 ans et demi (15 ans et demi chez les 14-19 ans contre 18,4 ans chez les 40-55 ans). Il faut mettre en relation ces chiffres avec l'âge déclaré du premier rapport sexuel qui lui est de 16,6 ans chez les femmes de 15 à 29 ans.

 

Grossesses non planifiées, contraception d'urgence et avortement

59% des femmes interrogées ont déjà donné naissance à en moyenne deux enfants. Dans 37% des cas, ces mamans n'avaient pas planifié, programmé la naissance et, dans ce cas, la pilule était utilisée par 1 personne sur 3 !
1 femme sur 7 a déjà eu recours à l'avortement, 1 sur 4 à la pilule du lendemain. Pour cette dernière la proportion monte à 40% pour les moins de 30 ans.


 



Le nerf de la guerre


Le frein le plus important à l'utilisation d'un moyen contraceptif est le prix. 44% des femmes interrogées déclarent que c'est cher.



La contrainte de la prise journalière et les effets secondaires de la pilule arrivent en deuxième et troisième position des inconvénients cités. Notons que chez les jeunes filles (14-19 ans) " la peur d'en parler " monte à 41%, elles sont également plus nombreuses (50%) à estimer que la pilule fait grossir.​​