Province de Namur

Choix de région

Sécurité sociale : la grande menace

Paris Match Belgique publie chaque semaine une chronique sur la santé des Belges avec Solidaris. Lisez-là, c’est plein d’infos !​​​​

​Chargé de projets chez Solidaris, Kevin Mauconduit se penche sur les origines d'une sécurité sociale considérée comme l'une des plus performantes au monde. Mais pour combien de temps encore ? 

La sécurité sociale


La sécu fait l'actu et, pourtant, peu de personnes connaissent bien son histoire. Pouvez-vous en rappeler les grandes lignes ? 

Que ce soit en Belgique, en France ou ailleurs, la sécurité sociale anime le débat politique et fait partie des enjeux majeurs de notre siècle. Chez Solidaris, nous nous engageons depuis toujours dans la promotion, l'amélioration et la défense de notre système de protection sociale. Ce socle de solidarité contient sept piliers essentiels qui assurent le bien-être et l'égalité dans notre société : assurance-maladie, congés payés, chômage, retraites, allocations familiales et remboursement des soins de santé. Autant de conforts de vie auxquels nous nous sommes habitués et qui sont pourtant, aujourd'hui, des acquis menacés. 

La sécurité sociale est donc en danger, selon vous ? 

La protection sociale dans son ensemble est effectivement chahutée. Depuis 2014 et les réformes successives du gouvernement, on assiste à son démembrement méthodique. Il s’est traduit jusqu’ici par l’octroi aux Régions et Communautés de la gestion des « matières personnalisables ». Un non-sens total, qui va à l’encontre même d’une solidarité qui se veut nationale. Avant d’autres transferts, d’autres restrictions, d’autres coupes budgétaires, d’autres ruptures des équilibres et de la solidarité. Oui, notre sécurité sociale est en danger, mais il est difficile de la défendre si on ne sait pas d’où elle vient, et quel héritage elle représente. 

Alors, d’où vient-elle ? 

Elle vient de nous. Quand je dis de nous, je parle de nous tous. Elle est l’héritage des luttes menées par les hommes et les femmes qui ont connu le début de l’ère industrielle et la déshumanisation que cette époque a vu naître. C’est face aux difficultés de la vie que des gens se sont réunis pour être plus forts, plus protégés, en mettant en commun le peu qui leur était donné. Les graines de la sécurité sociale ont été plantées bien avant les premières lois sociales. Vers 1890, une première législation limite enfin le travail des femmes et des enfants et prévoit le versement de salaires fixés par la loi. Au tournant du siècle, la nécessité d’une protection sociale accrue et obligatoire pour les travailleurs devient une évidence traduite par une succession de lois. Avant cela, il n’y en avait aucune pour encadrer le travail. 

Quels ont été les impacts des réformes de l’Etat successives entamées depuis 1970 ? 

Les six réformes profondes intervenues de 1970 à 2014 ont également fragilisé notre système. Ce ciment de la Belgique s’est effrité au gré de la fédéralisation du pays. Cela bascule en 1993 avec un Etat fédéral composé de Communautés et Régions ; les transferts de compétences vers ces entités fédérées menacent les fondements mêmes de ce pilier de notre vivre-ensemble. L’éclatement des responsabilités et des financements, les transferts de certains pans entiers de la sécurité sociale (allocations familiales, une partie des soins de santé, chômage) selon que l’on habite en Flandre, à Bruxelles ou en Wallonie, altèrent l’égalité de traitement et de protection entre les Belges. La complexification du système, son découpage géographique, porte en germe son affaiblissement. 

C’est le cri d’alarme que vous lancez. 

Conjugué à une politique néolibérale poussant l’assurance privée, le démantèlement insidieux et progressif d’une sécurité sociale nationale menace notre société belge dans ses fondements. La sécurité sociale est un miracle quotidien qui s’enracine depuis la révolution industrielle dans notre histoire. Ce fut un long et âpre combat pour des acquis à préserver. Ce modèle de solidarité reste un de nos biens communs les plus précieux. Mais il est directement menacé. 

Par Philippe Fievet - Paris Match en collaboration avec les mutualités Solidaris - Parution 10/05/2017.