Province de Luxembourg

Choix de région

Diabète : droits et remboursements

Le diabète de type 1

Pour bénéficier d'un avantage, les personnes en diabète de type 1 doivent être suivies dans le cadre d'une convention diabète. 

La période accordée ne peut excéder 12 mois.
L’hôpital qui suit la personne fournira les tigettes, les lancettes et le glucomètre. Par contre, si la personne se fournit auprès d’une pharmacie, le matériel ne sera pas remboursé.

 
 
Certains médicaments sont pris en charge via la convention. Pour en bénéficier, le médecin doit indiquer CD (convention diabète) sur la prescription et l’affilié pourra alors bénéficier de l’applicable du tiers payant.

La grosse différence entre le diabète de type 1 et le diabète de type 2, c’est qu’en type 1, la mutualité intervient sur les capteurs (patchs permettant de contrôler sa glycémie sans devoir se piquer).

Via la convention diabète, la personne pourra bénéficier de deux remboursements en podologie pour autant que les prestations soient faites durant la période d’accord de la convention.

Le diabète de grossesse (ou gestationnel)

Comme pour les personnes en diabète de type 1, pour bénéficier d'un avantage, les personnes en diabète gestationnel doivent être suivies dans le cadre d'une convention diabète. 

La période accordée prend fin à la date du terme de la grossesse.

L’hôpital qui suit la personne fournira les tigettes, les lancettes et le glucomètre. Par contre, si la personne se fournit auprès d’une pharmacie, le matériel ne sera pas remboursé.

Certains médicaments sont pris en charge via la convention. Pour en bénéficier, le médecin doit indiquer CD (convention diabète) sur la prescription et l’affilié pourra alors bénéficier de l’applicable du tiers payant.  

 

Via la convention diabète, la personne pourra bénéficier de deux remboursements en podologie pour autant que les prestations soient faites durant la période d’accord de la convention.
 

​Le diabète de type 2

Les patients atteints de diabète de type 2 peuvent compter sur un meilleur accompagnement et un meilleur remboursement de leurs soins s'ils concluent un trajet de soins​. Ils bénéficient gratuitement de séances chez l'éducateur diabète, le diététicien et le podologue, ainsi que de matériel d'autocontrôle. 

Suivi chez votre médecin généraliste

Si votre médecin généraliste effectue avec vous un suivi spécifique pour votre diabète de type 2, vous avez également droit à 2 consultations remboursées par an (année calendrier) chez le podologue ainsi que chez le diététicien. 

Autogestion du diabète

La personne diabétique (de type 1 ou 2) qui doit s'injecter de l'insuline au moins 2 fois par jour peut bénéficier, sous certaines conditions, d'un suivi pluridisciplinaire dans un service de diabétologie hospitalier et de matériel pour la surveillance de la glycémie (glucomètre, tigettes, lancettes). Remboursements non cumulables avec ceux octroyés dans le cadre du trajet de soins ou du passeport diabète.

 

Le maximum à facturer

Le maximum à facturer (MAF), limitant vos dépenses annuelles de santé, est basé sur les revenus. Cependant, en 2009, une notion de "MAF malade chronique" a été introduite pour les personnes dont l'état de santé entraîne des dépenses importantes en soins de santé.

Le dossier médical global

A la demande du patient, le médecin généraliste peut ouvrir un dossier médical global​ (obligatoire dans le cadre du trajet de soins). Celui-ci présente de nombreux avantages, tant sur le plan médical que financier: il centralise l'ensemble de vos données médicales, il ne vous coûte rien et permet de bénéficier de remboursements plus élevés pour vos consultations.

La chirurgie bariatrique

Obésité et diabète ne font pas bon ménage. Dans certains cas, le recours à la chirurgie bariatrique peut être proposé par le médecin pour éviter les complications. Une intervention de l'assurance maladie est prévue sous certaines conditions strictes. 

​​

Voir aussi