Province de Luxembourg

Choix de région

​Garde à domicile : une présence réconfortante et sécurisante

Pour un proche en perte d’autonomie, il est possible de faire appel à un garde à domicile qui assurera une présence bienveillante, dans le cadre du maintien à domicile.


A la Centrale de Soins à Domicile (CSD) de la province de Namur, 30 personnes forment l’équipe des gardes à domicile. Comme leur fonction l’indique, elles se rendent au domicile de personnes confrontées à une perte d’autonomie pour les aider, elles et leurs proches. « On tourne avec 3 équipes qui travaillent de jour et qui peuvent se rendre à domicile entre 8h et 21h, à la demande d’une personne en perte d’autonomie (problème de santé, handicap, maladie comme Alzheimer ou Parkinson…) qui souhaite de l’assistance et une présence ou bien à la demande d’un aidant-proche qui souhaite bénéficier d’un relais pour aller faire des courses, par exemple, ou souffler un peu », explique  Sophie Bay, responsable du service garde à domicile-Répit à la CSD de Philippeville.

Les gardes à domicile se rendent donc au domicile de la personne en perte d’autonomie et apportent leur aide dans plusieurs domaines : écoute et soutien moral, présence active, mobilité  (aide à la marche et au déplacement) ou encore sanitaire (aide à la toilette simple, au lever ou à la mise au lit, au change) et repas (confection et aide à la prise de repas). « On peut intervenir pour quelques heures (minimum 3 heures) mais aussi pour des situations plus lourdes. Par exemple, si l’aidant proche travaille toute la journée. Pour la personne en manque d’autonomie, c’est sécurisant mais c’est aussi bien de voir de temps en temps d’autres têtes », poursuit Sophie Bay. « Les gens qui s’occupent de proches dépendants peuvent avoir besoin de s’absenter ou tout simplement de souffler.  Le ou la garde à domicile leur permet de prendre du temps pour eux tout en sachant que leurs proches sont entre de bonnes mains. »

Un métier gratifiant

Une fois sur place, le (il y a deux hommes dans l’équipe de la CSD Namur) ou la garde à domicile veille évidemment au bien-être physique et psychologique de la personne et l’occupe en fonction de son autonomie et de son état de santé. Cela peut consister en la réalisation de soins de confort (toilette), la cuisine, écouter mais aussi faire la conversation, tenir compagnie, proposer des activités comme des jeux de société, de la lecture tout en gardant un œil sur l’évolution de l’état de santé du patient.

Les avantages de ce job sont nombreux. « C’est un métier gratifiant car vous recevez énormément de reconnaissance de la part des personnes dont vous vous occupez. Vous donnez beaucoup mais vous recevez énormément en retour, c’est un métier humain même s’il faut bien évidemment garder une distance professionnelle. » C’est aussi un métier autonome (il ou elle est seul(e) pendant toute la durée de la prestation chez le bénéficiaire) même s’il y a régulièrement des réunions d’équipe pour évoquer les difficultés rencontrées.

"Installer un climent de confiance"

Quant aux qualités requises, elles sont nombreuses. « Il fait être capable d’écouter le bénéficiaire et sa famille, de s’adapter à chaque cas et à chaque situation, d’installer un climat de confiance, de faire preuve de disponibilité, de patience, de discrétion et de flexibilité, mais aussi d’avoir une aisance avec la maladie et la mort et ne pas avoir peur des déplacements parfois conséquents entre les bénéficiaires », poursuit Sophie Bay. « Je dirai aussi que la disponibilité est importante. Ce sont des horaires avec des soirées et des week-ends. Il faut être flexible et sociable. C’est un job qui est fort dans la relation et l’humain même s’il faut garder une distance. »

Qui peut faire appel à ce service de la CSD Namur ? Toute personne qui en a besoin, pour elle ou un proche, qu’elle soit ou pas affiliée à la Mutualité Solidaris. Le coût est de 5,50 euros l’heure pour les affiliés et de 6,50 euros pour les non-affiliés, avec un supplément de 50 cents par heure après 20h et le week-end. Un(e) assistant(e) social(e) se rendra au domicile et analysera la demande. Il/elle déterminera les modalités de la prise en charge (durée, fréquence et tarif).

Laurence BRIQUET - Sud Presse - 10/08/2019

A noter : plus d’infos  sur ce service de la CSD de la province de Namur par téléphone au 081/777.100 ou par mail : csd.namur@solidaris.be.

Quelle formation pour devenir garde à domicile ?

Depuis 2007, le métier de garde à domicile est régi par un statut. Pour être engagé comme garde à domicile, vous devez être titulaire d’une attestation de capacité d’aide familiale (donc avoir suivi et réussi les cours pour devenir aide-familiale) et être en possession d’un certificat d’immatriculation d’aide familiale délivré par le Ministre de la Wallonie ayant la formation professionnelle dans ses attributions.

Vous pouvez également exercer ce métier si vous disposez du diplôme d’ auxiliaire polyvalente, d’auxiliaire familiale et sanitaire, de puéricultrice, d’aspirante en nursing ou d’aide-soignant. Il faut également avoir un permis de conduire de type B.