Province de Luxembourg

Choix de région

Des abeilles sur le toit de la CSD

Depuis 2017, la Centrale de Services à Domicile (CSD), à Seraing, en région liégeoise, dispose de deux ruches sur ses toits. Cette activité est suivie de près par le personnel qui s’implique dans le travail de l’apiculteur. Elle est également bénéfique pour l’environnement.


C’est en 2015 que l’idée d’installer des ruches à la Centrale de Services à Domicile, à Seraing, en région liégeoise, a germé. « Cette année-là, on était en train de travailler sur la rénovation et l’agrandissement de nos bâtiments », explique Nicolas Piette, directeur opérationnel à la CSD. « Dans le permis d’urbanisme, il était demandé de mettre des espaces verts avec notamment des plantes mellifères. Etant apiculteur, j’ai pensé aux abeilles. On a pris contact avec la coopérative « Made in Abeilles » (NDLR : qui invite des entreprises à parrainer des ruches) qui est venue installer deux ruches », ajoute-t-il. Les deux ruches, qui accueillent chacune environ 50.000 abeilles, ont été mises en place en 2017 et la première récolte de miel a eu lieu en 2018.

Un rôle dans l’écosystème

Un apiculteur professionnel vient s’occuper des ruches et s’assurer du bien-être des abeilles. « Il vient chaque semaine au même moment. Les membres du personnel qui souhaitent l’assister dans son travail peuvent le faire, en portant un pantalon et des chaussures fermées. Ils peuvent participer aux différentes étapes : visiter les ruches, récolter le miel, prendre part à une dégustation… », poursuit Nicolas Piette. Les personnes qui viennent dans les bâtiments de la CSD profitent également du « spectacle » puisque les ruches sont installées sur un toit qui est visible à travers une verrière, à proximité du hall principal du bâtiment. Un panneau explicatif a également été posé dans ce même hall pour expliquer aux visiteurs le travail des abeilles et leur rôle essentiel dans l’écosystème : elles contribuent au développement des cultures.

Notons que le miel qui est récolté dans les deux ruches est offert au personnel de la CSD par l’intermédiaire d’un concours publié dans le magazine interne de l’entreprise.

Laurence BRIQUET - Sud Presse - 04/05/2019

Comment devenir apiculteur ?

Si vous souhaitez devenir apiculteur, de nombreuses informations sont disponibles sur le web. Vous pourrez être mis en contact avec des apiculteurs qui entretiennent des essaims pour le développement de nouvelles ruches ou avec des gens qui ont, par exemple, un essaim perdu dans leur jardin. Cependant, le travail d’apiculteur demande de la rigueur, de la patience, du temps et de la persévérance. Une formation apicole est nécessaire pour apprendre les bases de l’élevage d’abeilles ainsi que les bonnes pratiques pour la gestion d’une exploitation.  Une ruche s’entretient de façon hebdomadaire durant la saison apicole, de mars à octobre.

Plus d’infos : www.cari.be, le site de l’apiculture wallonne et bruxelloise.

Antiseptique et antibactérien

Les vertus du miel sont nombreuses. Il soulage, entre autres, lesmaux de gorge. Mais attention : ne chauffez pas le laitou l’eau à plus de 37°C car vous risqueriez de perdretoutes les propriétés bénéfiques ainsi que les substances antibactériennes contenues dans le miel. Privilégiez donc l’eau et le lait tièdes.

Certains miels sont également connus pour leurs propriétés laxatives, pour guérir les brûlures ou les inflammations... La gelée royale, à utiliser en cure en automne ou au printemps, est un fortifiant très efficace pour l’organisme. Quant à la propolis, collectée par les abeilles sur les bourgeons des arbres, elle a des vertus antibactériennes

Notons enfin qu’il est cependant déconseillé de donner du miel à un bébé de moins d’un an car il contient des substances naturelles contre lesquelles le système immunitaire du nourrisson ne sait pas encore se défendre.

L.B.