Province de Luxembourg

Choix de région

Questions les plus fréquentes

Vous devez prévenir votre mutualité et votre employeur au moyen d'un certificat médical.  Si vous êtes au chômage, vous devez apposer un "M" sur votre carte de pointage pour les jours durant lesquels vous êtes en incapacité.

Il est important de respecter les délais lorsque vous prévenez votre employeur et la mutualité. De même, lorsque vous reprenez le travail ou le chômage, vous devez remettre une carte de reprise à votre mutualité.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter notre page "Que faire en cas de " > Vie professionnelle et études > Arrêt de travail et Indemnités en cliquant sur ce lien
Lorsque vous remettez un certificat d'incapacité de travail à votre mutualité, celle-ci vous envoie une feuille de renseignements que vous devez compléter. De même pour votre employeur et/ou pour le chômage.

C'est seulement lorsque la mutualité a reçu tous les documents complétés qu'elle peut alors, sur base des renseignements fournis, calculer le taux de vos indemnités et vous payer. Cela peut donc prendre quelque temps.

Pour information, vous pouvez consulter le calendrier des paiements 2016 en cliquant ici :


Le montant de vos indemnités correspond à un pourcentage du montant brut de votre salaire ou de votre chômage. On déduit également un précompte professionnel sur le montant obtenu (sauf pour les invalides).

Pour en savoir plus sur le montant de vos indemnités, nous vous invitons à suivre le lien suivant :


Si vous êtes en incapacité depuis moins d'un an, rien ne va changer dans le montant de vos indemnités.

Si vous êtes invalide (en incapacité depuis plus d'un an), la mutualité tiendra compte du fait que vous avez ou non d'autres personnes qui cohabitent avec vous et si ces personnes ont des revenus ou pas. Pour ce faire, elle vous enverra ce que l'on appelle un "formulaire 225" à compléter par vous et par les personnes qui cohabitent avec vous.

Les règles appliquées sont complexes et nous vous invitons à contacter le service Indemnités de votre mutualité.

Pour en savoir plus, nous vous renvoyons vers notre page d'information
Sur base du diagnostic indiqué par le médecin sur votre certificat médical, le médecin-conseil de la mutualité peut estimer que votre incapacité pourrait être la conséquence d'un accident. Dans ce cas, vous recevez une déclaration d'accident à compléter.

Si votre incapacité n'est PAS la conséquence d'un accident, vous devez quand même renvoyer la déclaration en indiquant qu'il ne s'agit pas d'un accident. Si vous ne renvoyez pas la déclaration, vous risquez la suspension de vos indemnités ! En effet, sans réponse de votre part, le médecin-conseil estimera que la cause de votre incapacité est un accident et que celui-ci est donc pris en charge par une compagnie d'assurance.

Donc, dans tous les cas, il est primordial de renvoyer ce document à votre mutualité !