Mons - Wallonie Picarde

Choix de région

Choix de la chambre et du médecin

​Lors d'une hospitalisation, vous pouvez choisir entre plusieurs types de chambre : la chambre commune, la chambre à deux lits et la chambre particulière. Ce choix est important car il aura une grande influence sur votre facture, principalement dans le cas d'une chambre particulière ! Prenez donc le temps de vous informer sur les prix et de réfléchir.

Le choix de la chambre a également une incidence sur les coûts pratiqués par les médecins.

La chambre commune ou à deux lits

Depuis le 1er janvier 2013, les seuls montants qui resteront à votre charge sont :

  • vos interventions personnelles légales ou tickets modérateurs (sauf si votre compteur MàF -maximum à facturer - a atteint le seuil maximum en fonction de votre situation personnelle), , identique pour chaque hôpital
  • les médicaments non remboursables,
  • les suppléments afférents à du matériel non remboursable, ou à des exigences que vous avez formulées (telles qu'une boisson supplémentaire, un repas en plus, le téléphone, etc.).

Aucun supplément ne pourra vous être facturé pour la chambre. Le montant varie toutefois en fonction du statut de la personne hospitalisée : droit au tarif préférentiel ou non, avec personne à charge ou non.

Tarif des médecins :

Depuis le 1er janvier 2013, si vous séjournez plus de 24 heures dans un hôpital, en chambre commune ou à deux lits, l’ensemble des médecins (conventionnés ou non conventionnés) doit respecter les tarifs légaux. Vous n’aurez donc pas de suppléments d’honoraires à payer dans ces types de chambre.

La chambre particulière / individuelle

Si vous choisissez expressément de séjourner en chambre particulière, soyez prêt à en assumer les conséquences financières ! En effet, le tarif des frais de séjour (comprenant principalement la chambre et les repas) est alors totalement libre : l'hôpital demande ce qu'il veut.

Tarif des médecins :

Tous les médecins peuvent réclamer des suppléments d'honoraires. Souvent exprimés en pourcentage, il est difficile d'estimer le montant final de la facture. Sachez que ces suppléments sont toujours importants.
Si vous n'avez pas d'assurance hospitalisation, n'optez pas pour un séjour dans ce type de chambre sans bien réfléchir aux conséquences financières.

Et s'il est impossible de satisfaire votre choix ?

L'hôpital vous attribue une chambre plus chère car il n'y a plus de chambre libre du type que vous avez choisi : vous payez le tarif du type de chambre que vous aurez choisi sur votre formulaire d'admission.

L'hôpital vous attribue une chambre moins chère car il n'y a plus de chambre libre du type que vous avez choisi : vous payez le tarif de la chambre que vous occupez réellement. Veillez à ce que la déclaration soit modifiée en conséquence, pour éviter de recevoir une facture trop élevée !

L'hôpital vous attribue une chambre particulière pour raison médicale : vous payez le tarif d'une chambre commune. Insistez au moment de votre admission et de préférence, demandez un document écrit au médecin !

Vous êtes entré en urgence ou en soins intensifs et vous n'étiez pas capable de faire un choix : l'hôpital doit appliquer le tarif de la chambre commune durant l'entièreté de votre séjour dans ces services.

Voir aussi