Mons - Wallonie Picarde

Choix de région

Le stress au travail : un probleme de société

  • Un travailleur – salarié ou indépendant – sur trois souffre au travail d’un stress élevé voire très élevé ;
  • 40% des salariés et des indépendants estiment que le stress au travail s’est amplifié depuis 3-4 ans. Et 25% pensent que la situation va encore s’empirer ! Les indépendants (47%) sont plus nombreux que les salariés (37%) à ressentir une augmentation récente du stress.

Ces chiffres issus de l’enquête Thermomètre Solidaris sur le travail et le stress (réalisée en décembre 2012) démontrent qu’il s’agit d’une problématique qui s’étend à toute la société. 

Des profils à risque

Le stress concerne tous les groupes sociaux et toutes les classes d’âge, personne n’y échappe vraiment. Toutefois, certains profils de personnes sont plus sujets au stress :

  • Les femmes (particulièrement les familles monoparentales)
  • Les cadres supérieurs et les profils commerciaux
  • Les salariés des grandes entreprises
  • Le personnel des call centers et des télécoms
  • Les opérateurs de chaînes de productions
  • Les personnes qui ont un emploi précaire : les intérimaires
  • Les employés bénéficiant d’un système de prime collective de productivité
  • Les personnes qui sont en contact avec des clients/usagers/élèves.

Parmi les indépendants souffrant d’un stress élevé voire très élevé, il y a davantage de dirigeants d’entreprises et de commerciaux/ vendeurs que de professions libérales et de personnes travaillant le dimanche.

On croit, à tort, que le stress ne concerne que les personnes actives professionnellement. Mais l’insécurité sociale, la précarité sont sources de stress et d’angoisse. Selon les résultats de notre enquête, 36 % des demandeurs d’emploi interrogés déclarent ressentir de l’anxiété, de l’angoisse ou de la dépression. 18% ont déjà tenté de se suicider.

Voir aussi