Centre, Charleroi et Soignies

Choix de région

Allocations de remplacement de revenus et allocation d'intégration

​Une personne handicapée peut être amenée à consentir beaucoup d'argent pour faire face aux épenses liées à son handicap.

Dans le même temps, les capacités à travailler ou l'autonomie peuvent être fortement réduites par le handicap.   
 
Allocation de remplacement de revenus (ARR)

L'ARR est accordée à la personne de moins de 65 ans dont l'état physique ou psychique a réduit sa capacité de gain à 1/3 ou moins de ce qu'une personne valide pourrait gagner sur le marché général de l'emploi.

Cette allocation est donc réservée aux personnes atteintes d'une incapacité de travail égale ou supérieure à 66 %.

Il est important de souligner que les critères d'évaluation des 66% au niveau de l'assurance maladie-invalidité (mutualité) et au niveau des allocations aux personnes handicapées (SPF Sécurité sociale) ne sont pas identiques.  Une personne pourrait donc être reconnue à 66 % pour l'un et pas pour l'autre. 

Allocation d'intégration (AI)

L'AI est accordée à la personne de moins de 65 ans dont le manque d'autonomie ou l'autonomie réduite est établi en raison du handicap.  L'allocation est octroyée pour l'aider à faire face aux frais supplémentaires liés à son intégration dans la vie sociale.

L'ARR et l'AI sont cumulables et évaluées différemment.
Il est possible qu'une personne bénéficie d'une AI pour faire face à ses problèmes d'autonomie mais pas d'une ARR car ses possibilités d'acquérir un revenu sont peu atteintes. 
 
Les personnes handicapées à partir de 65 ans peuvent demander une allocation d'aide aux personnes âgées.
 

Pour plus d'informations, nous vous invitons à contacter :
- le centre de service social de votre mutualité,
- l'association socialiste de la personne handicapée (ASPH).
  Pour en savoir plus :

Voir aussi