Solidaris encourage ses affiliés à se faire vacciner contre le coronavirus. Vous avez des questions concernant la vaccination ? Vous avez reçu une invitation pour une dose supplémentaire de vaccin ? Nous sommes à votre écoute dans nos agences. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site jemevaccine.be. Retrouvez également votre Covid Safe Ticket sur le portail Masanté.

Pro Santé

Augmentation de 48% des suppléments d’honoraires en chambre particulière entre 2006 et 2013 (03/10/2014)

Grâce à la suppression des suppléments de chambre depuis 2006 et des suppléments d’honoraires depuis le 1er janvier 2013 dans les chambres communes et à deux lits, l’accessibilité financière a été renforcée pour les séjours dans ce type de chambre.

Il n’en est pas de même pour les chambres particulières. Explications dans ce 2ème Stat Info Solidaris.
 
Le coût moyen d’un séjour en chambre à deux lits a diminué de 33% pour le patient depuis 2006 et s’élève à 293€ en 2013. La suppression des suppléments d’honoraires depuis le 1er janvier 2013 a entrainé une diminution de la facture de 16% pour les séjours dans ce type de chambre. Cela représente une économie annuelle de 25,7 millions € pour les patients lorsqu’on extrapole nos chiffres au niveau national.
 
En revanche, le coût d’un séjour en chambre particulière (1.395€) a augmenté de 26% sur la même période. Il coûte, en moyenne, près de 5 fois plus cher qu’un séjour en chambre à deux lits (293€).
 
Une grande partie (63%) de la facture du patient séjournant en chambre particulière est constituée de suppléments d’honoraires. Un patient paie 873€ en moyenne pour cette catégorie de frais, soit +48% de suppléments d'honoraires par rapport à 2006. Pour un séjour sur 10, les suppléments d’honoraires dépassent 2.123€. Pour certains d’entre eux, ce montant peut s’élever à plus de 15.000€ et va même jusqu’à 54.000€ ! Au total, les suppléments d’honoraires facturés aux patients représentent près de 324 millions € au niveau national.
 
Le montant des suppléments d’honoraires varie fortement d’un hôpital à l’autre. Pour une même intervention, les suppléments peuvent varier de 1 à 5 selon l’hôpital. Parmi les 106 hôpitaux aigus belges repris dans l’analyse, 41 plafonnent les suppléments d’honoraires à 100% du tarif INAMI, 49 à 200% et 16 à 300% de ce tarif. En pratique, pour 71% des séjours, les suppléments d’honoraires sont inférieurs ou égaux à 100% du tarif INAMI.
 
On observe également des écarts importants au sein d’un même hôpital. Cette variation intra-hospitalière est sensiblement plus importante dans les hôpitaux autorisant des suppléments d’honoraires jusqu’à 300% du tarif INAMI.
 
Sur base de ces constats, Solidaris - Mutualité Socialiste propose :
  1. De fixer dans la loi un plafond de suppléments d’honoraires applicable dans tous les hôpitaux du pays.
  2. D’indiquer dans la déclaration d’admission un montant (en €) de suppléments d’honoraires maximum que le(s) médecin(s) s’engage(nt) à respecter.
  3. D’étendre l’interdiction des suppléments d’honoraires en chambre commune et à deux lits lors d’une hospitalisation de jour à l’ensemble des patients.

 

 Pour en savoir plus :