Brabant Wallon

Choix de région

Montants des indemnités

​1. Vous êtes en congé maladie pour une période de moins d’un an : vous percevez des indemnités d’incapacité primaire

2. Vous êtes en congé maladie pour une période de plus d’un an : vous percevez des indemnités d’invalidité.
 ​

1. Vous êtes salarié(e)

1ère période : salaire garanti versé par votre employeur

La première période d'incapacité de travail est couverte par le salaire garanti payé par votre employeur. Le montant et la durée de ce salaire varient selon votre statut (ouvrier ou employé).

2e période : revenu de remplacement versé par votre mutualité

Ensuite, l'indemnité sera de 60 % du salaire brut (avec un plafond fixé par l'INAMI), y compris pour les titulaires cohabitants. Exemple : si vous percevez un salaire brut de 3000 €, le montant de votre indemnité sera de 1800 € par mois.

Retrait d’un précompte professionnel sur vos indemnités (avance sur les impôts) 

Un précompte professionnel est prélevé sur les indemnités de maladie en cas d'incapacité de travail ainsi que sur les indemnités perçues pour les congés liés à la naissance. Le précompte professionnel est en réalité une "avance" sur vos impôts.  Ce précompte professionnel vous évite donc de mauvaises surprises lorsque vous recevez vos contributions à payer en fin d'année. Vous ne devez pas payer tout en une fois.

Le précompte professionnel est retenu sur :

  • l'incapacité de travail primaire (1re année)
  • les congés de maternité (repos et écartement), de paternité et d'adoption, le congé de naissance 
  • les pauses d'allaitement.

Quel est le montant du précompte ?

Le pourcentage du précompte prélevé sur vos indemnités est de 11,11 %. Exemple : si vous bénéficiez d’une indemnité de 1800 €, le montant du précompte prélevé sera de 199,98 €. Vous percevrez donc au final un montant de 1600,02 € par mois.

Si une personne travaille à temps partiel mais qu'elle garde son droit au chômage pour l'autre partie du temps, le précompte appliqué est également de 11,11 %.

La loi prévoit des montants planchers en-dessous desquels les indemnités ne sont plus soumises au précompte. Pour plus de renseignements, contactez votre mutualité. 

2. Vous êtes au chômage

Dès que la mutualité aura reçu toutes les informations utiles, elle pourra calculer le montant de vos indemnités d'incapacité de travail. A combien s'élèveront-elles ? 

  • Durant les 6 premiers mois, vous percevez un montant identique à votre allocation de chômage. Sauf si le montant de votre salaire de base pris à 60% est inférieur à l'allocation. Dans ce cas, on s'aligne sur le montant le plus bas.
  • A partir du 7e mois, le montant peut varier. Il est calculé sur base du salaire perçu avant votre allocation de chômage.
  • Après un an d'incapacité primaire, vous passez en invalidité.

Retrait d’un précompte professionnel sur vos indemnités (avance sur les impôts) 

Un précompte professionnel est prélevé sur les indemnités de maladie en cas d'incapacité de travail ainsi que sur les indemnités perçues pour les congés liés à la naissance. Le précompte professionnel est en réalité une "avance" sur vos impôts. Ce précompte professionnel vous évite donc de mauvaises surprises lorsque vous recevez vos contributions à payer en fin d'année. Vous ne devez pas payer tout en une fois. 

Le précompte professionnel est retenu sur :
  • l'incapacité de travail primaire (1re année)
  • les congés de maternité (repos et écartement).
Quel est le montant du précompte ?
 
Les 6 premiers mois :
  • Chômeurs avec précompte : 10,09 %
  • Chômeurs sans précompte : 0,00 %
À partir du 7e mois
  • Le précompte est de 11,11 % pour tous. La loi prévoit des montants plancher en-dessous desquels les indemnités ne sont plus soumises au précompte. Pour plus de renseignements, contactez votre mutualité.
 

3. Vous êtes indépendant(e)

Trois périodes d'incapacité de travail
  • une période de carence de 15 jours durant laquelle l'indépendant ne touche pas d'indemnités
  • une période indemnisée de 11 mois et 15 jours (incapacité de travail primaire)
  • après un an d'incapacité de travail, l'indépendant se retrouve alors en invalidité (tout comme le salarié).

Le montant de vos indemnités

Les indépendants perçoivent un montant forfaitaire qui dépend de leur situation familiale  et du fait qu'il y ait cessation de l'activité ou que celle-ci soit poursuivie par un tiers (ex. : un conjoint aidant).

Pour plus d'informations sur l'incapacité de travail des indépendants, contactez votre mutualité.

Voir aussi