Brabant Wallon

Choix de région

Combien coûte un avortement ?

​Pour les femmes en ordre de paiement de cotisations, la mutuelle prend en charge la quasitotalité
des frais de l’IVG. Dans les faits, la patiente ne paie donc que le ticket modérateur (la part
payée par le patient après remboursement de la mutualité : environ 3,60 €).

Lorsqu’elle n’est pas en ordre de mutuelle ou lorsqu’elle n’est pas couverte par l’assurance
maladie invalidité, elle doit payer la totalité de l’intervention auprès du centre hospitalier et
extrahospitalier. (Environ 3,60 €)

N’hésitez pas à en parler aux professionnels qui vous recevront ; le prix ne doit jamais être un frein.
Dans les centres de planning familial des FPS, il n’y a pas de différence de prix entre la méthode
médicamenteuse et celle par aspiration.

L'avortement sous anesthésie générale

D'ordinaire, l'avortement par méthode chirurgicale (aspiration) se pratique sous anesthésie locale, le plus souvent dans un centre de planning. Dans certains cas, l'état de la patiente oblige à pratiquer l'IVG sous anesthésie générale.

Dans ce cas, l'avortement se pratique obligatoirement à l'hôpital et nécessite souvent une nuit d'hospitalisation. Dès lors, cette intervention coûte plus cher qu'une IVG réalisée en centre de planning familial. La facture est d'autant plus élevée lorsque le séjour a lieu, à votre demande, dans une chambre particulière et lorsque le médecin n'est pas conventionné. Dans ce cas, tous les frais ne sont pas remboursés par la mutualité.
 

Voir aussi