Brabant Wallon

Choix de région

Parents : apprenez les soins de base de vos enfants

Pour aider les jeunes parents à mieux comprendre et gérer les maux de leurs enfants, le CHU Tivoli (La Louvière) a créé la «P’tite école des parents». Celle-ci les forme gratuitement à toute une série de soins à apporter aux enfants sans devoir passer par l’hôpital.

 
 

Devenir parent n’est pas chose aisée. Une hausse de température chez bébé, un nez bouché, quelle pharmacie emporter en vacances… sont autant de sources de stress pour les jeunes parents. A La Louvière, le Centre Hospitalier Universitaire de Tivoli a toujours été très orienté vers les enfants. Le Pôle Mère-Enfant, par exemple, regroupe plusieurs services dédiés à la grossesse, à la naissance et à la petite enfance. Depuis 2008, le CHU Tivoli est reconnu et labellisé «Hôpital Ami des bébés». Ce label de qualité, initié en 1991 par l’OMS et l’UNICEF, récompense les maternités qui adaptent leurs pratiques quotidiennes aux rythmes de la maman et de son nouveau-né, favorisent la pratique de l’allaitement maternel, le bien-être ainsi que les liens d’attachement.

Une politique d’information

Le CHU Tivoli continue sur sa lancée et met en œuvre, au quotidien, une politique d’information, de promotion, de soins et d’accompagnement, basée sur les «Dix conditions pour le succès de l’allaitement maternel». Différentes initiatives sont développées depuis plusieurs années déjà: post partum à domicile, consultation d’allaitement pré et postnatale, atelier massage et portage bébé…

D’ici quelques jours, elle lancera une nouvelle initiative à l’attention des parents, «La P’tite école des parents». En quoi consiste-t-elle? «On a constaté que les cas d’urgences pédiatriques ne relèvent pas toujours de vraies urgences mais nécessitent plutôt de la réassurance auprès des parents», explique Vinciane Tournay, infirmière au service pédiatrique du CHU Tivoli. «Certains parents viennent pour des problèmes liés aux soins de base du nouveau-né et de l’enfant en général. Or, la gestion de ces cas non urgents  prend du temps, ils viennent encombrer les services traitant les urgences pédiatriques réelles. De plus, la réduction du nombre de jours d’hospitalisation «mère-bébé» à la maternité engendre un manque de confiance et de connaissances chez les nouveaux parents. De ce fait, les urgences pédiatriques reçoivent des enfants ne nécessitant pas une prise en charge instantanée, mais plutôt un rendez-vous de suivi chez le pédiatre », ajoute-t-elle.

Séances gratuites

D’où l’idée des infirmières de la consultation pédiatrique de mettre sur pied cette «P’tite école des parents» qui propose aux parents des séances gratuites d’information et d’éducation à la santé. Celles-ci sont données de manière agréable et ludique, sur une série de sujets variés. «L’objectif étant de transmettre aux parents les connaissances de base nécessaires qui leur permettront de réagir adéquatement quand leur enfant est souffrant. Il s’agit de séances de plus ou moins deux heures, en soirée, au cours desquelles les parents peuvent poser toutes leurs questions plus facilement que dans le contexte, parfois stressant, d’une consultation. L’équipe est motivée», ajoute Vinciane Tournay. Les premières inscriptions ont déjà été enregistrées et des professionnels (dont des kinés et des enseignants) ont déjà montré leur intérêt pour ces séances.

La première séance sera donnée le 20  septembre prochain, sur le thème de «La gestion de la température de mon enfant» (quel thermomètre pour bébé, à partir de quand faut-il administrer un médicament pour faire tomber la fièvre, quand faut-il se rendre à l’hôpital). Suivront une séance le 18 octobre sur «MEOPA: une solution lors des soins douloureux de mon enfant» (lire par ailleurs) et le 22 novembre sur «La gestion de l’encombrement respiratoire de mon enfant».

Les séances ont lieu dans l’aile H du CHU Tivoli, au niveau 1, avec des démonstrations de soins, des supports écrits qui sont fournis, une petite collation offerte et des échantillons gratuits. Les séances peuvent accueillir entre 20  et 30 personnes.

Laurence BRIQUET - Sud Presse - 08/09/2018


​Le MEOPA, c’est quoi?
 

Parmi les séances proposées, il y en a une qui concerne le MEOPA, utilisé lors de soins douloureux faits aux enfants. De quoi s’agit-il? MEOPA est en fait l’abréviation de Mélange Equimolaire Oxygène et de Protoxyde d’Azote, un mélange gazeux utilisé en analgésie, notamment en dentisterie et, depuis 15 ans, au CHU Tivoli. Celui qu’on appelle aussi gaz hilarant est utilisé sur des enfants pour des soins douloureux. «Il permet à l’enfant d’avoir une analgésie de surface avec une légère amnésie durant l’inhalation», ajoute Vinciane Tournay, infirmière. L’enfant doit respirer le mélange pendant quelques minutes pour être plus détendu. Le mélange n’endort pas, il relaxe. Son effet s’interrompt dans les minutes qui suivent l’arrêt de l’inhalation et son effet amnésique permettra à l’enfant de ne pas avoir peur s’il doit revenir subir le même soin à l’hôpital.