Brabant Wallon

Choix de région

Solidaris lance une pétition contre la publicité pour les médicaments !

On consomme trop de médicaments et en particulier ceux vendus sans prescription. Or, les publicités participent à cette tendance à la surconsommation. Solidaris lance aujourd’hui une campagne sur les réseaux sociaux qui vise à aider les citoyens à décoder les stratégies des publicités pour les médicaments, ainsi qu’une pétition qui vise à les interdire.


Pour Solidaris, la publicité pour les médicaments devrait être interdite. Elle incite au recours systématique aux médicaments et en banalise la consommation alors que :

  • ils ne sont pas nécessairement la meilleure solution ;
  • ils doivent être pris uniquement quand c’est nécessaire ;
  • ils présentent tous des risques d’effets secondaires potentiels ;
  • ils ne peuvent être vendus qu’en pharmacie.

C’est en toute logique que Solidaris a décidé de lancer une pétition pour l’interdiction de la publicité pour les médicaments. Cette pétition est adressée à Madame Maggie De Block, Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique et à Monsieur Kris Peeters, Ministre de l'Économie et des Consommateurs.

Ce positionnement s’inscrit en parfaite cohérence avec notre rôle d’acteur social et citoyen mais aussi notre rôle de gestionnaire incontournable de l’Assurance maladie invalidité. 

Pourquoi cette pétition ?

Les consommateurs sont quotidiennement exposés à des messages publicitaires vantant les vertus de médicaments en vente libre. Ces publicités ont pour seul objectif de vendre ces produits. Solidaris estime que la publicité pour les médicaments devrait être interdite. Il va de soi que ce ne sont pas des produits de consommation comme les autres !

Malheureusement, la réglementation européenne et la loi belge autorisent les firmes pharmaceutiques à diffuser ce type de publicité pour tous les médicaments non soumis à prescription. Et comme les balises ne sont pas suffisamment précises dans la réglementation, les messages sur les effets des médicaments sont souvent peu nuancés et facilement trompeurs ! Ils taisent également la plupart des effets secondaires. Nous demandons donc aux Ministres concernés :

  • un renforcement de la réglementation pour mieux protéger les intérêts des patients ;
  • une application beaucoup plus stricte de cette réglementation ;
  • une interdiction, à terme, de toute publicité à destination du grand public pour les produits médicamenteux, quel que soit le média employé ;
  • ​une prise de position ferme et volontariste auprès des instances européennes afin que cette interdiction soit valable pour toute l’UE. 

En plus de la pétition, le service Promotion de la Santé de Solidaris a créé différentes capsules afin de sensibiliser le grand public et de lui donner des clés pour décoder les stratégies des publicités pour les médicaments. Nous vous invitons à découvrir via ce lien* la première capsule de la série diffusée sur la page Facebook de Solidaris. Les 7 autres capsules suivront à intervalle régulier.

Toutes les informations sur cette campagne sont disponibles sur le site Solidaris (www.solidaris.be/medicaments/publicite).

Par ces actions, Solidaris vise à sensibiliser tant les décideurs politiques que le grand public à cette problématique importante pour la santé des citoyens, et invite à partager les vidéos et la pétition sans modération.


POUR PLUS D'INFORMATIONS :

Pierre Baldewyns – Service promotion de la santé, pierre.baldewyns@solidaris.be – 02 515 06 40

Simon Vandamme - Attaché de presse Solidaris, simon.vandamme@solidaris.be - 0479 66 03 23

Tous les communiqués de presse de Solidaris sont accessibles en cliquant ici.

Retrouvez-nous sur Facebook ,Twitter et Instagram​